Tristan Nitot utilise ça.

Utilise.ca est un regroupement de mini-entrevues avec des geeks francophones qui nous partagent les outils qu’ils utilisent au quotidien pour accomplir leur travail.


Tristan Nitot

Tristan Nitot

Promoteur du Web ouvert

Qui êtes-vous et que faites-vous dans la vie?

Je m’appelle Tristan Nitot, j’ai 43 ans, je suis de nationalité française et j’habite Paris. Je suis passionné par l’Internet et les perspectives qu’il ouvre à ses utilisateurs. Pour moi, c’est quelque chose d’aussi important à l’échelle de l’humanité que l’invention de l’imprimerie : ça change tout le rapport à l’information.

Je suis tombé dans l’informatique quand j’étais petit, au début des années 80. 30 ans plus tard, je continue de m’éclater. Je suis le co-fondateur de Mozilla Europe (association à but non lucratif) qui fait Firefox en Europe, ce qui représente à peu près de 160 millions d’utilisateurs dans des dizaines de langues différentes.

J’ai un blogue depuis 8 ans déjà, et je suis aussi présent sur Twitter, Identi.ca et Flickr. En ce moment, ce qui me titille, c’est la notion de « bidouillabilité » (la possibilité que chacun a de trafiquer son équipement — matériel et logiciel — pour créer de nouveaux usages), car c’est essentiel si on veut continuer à contrôler nos vies qui sont de plus en plus numériques. L’exemple de l’iPad et de l’AppStore de l’iPhone sont révélateurs des dangers qui se profilent. Par ailleurs, je suis très préoccupé par les problèmes de respect de la vie privée, en particulier avec les réseaux sociaux comme Facebook qui sont apparemment gratuits, mais qu’on utilise gratuitement en échange de nos données personnelles, ce qui pourrait bien se révéler comme étant un prix exorbitant.

Qu’utilisez-vous comme matériel?

J’ai plusieurs ordinateurs. Un MacBook Pro qui va vers ses 3 ans, et que j’ai boosté en rajoutant de la RAM et en changeant le disque. Je l’ai connecté à un écran 24″ et deux disques externes pour les sauvegardes. Ma deuxième machine est un Netbook HP Mini. En téléphone, j’ai un iPhone 3GS qui m’agace prodigieusement du fait de sa non-bidouillabilité. Je teste le smartphone Nokia N900 pour voir s’il peut le remplacer. Côté photo, j’ai un Canon 5D Mark II, avec un 17-40mm, un 70-200 qui ouvre à 2,8, un 50mm et un 135mm qui ouvre à 2. Je complète cela par un Digital Ixus que j’ai à la ceinture presque tous les jours.

Qu’utilisez-vous comme logiciels?

Comme système d’exploitation, j’utilise les trois principaux. Mac OS X 10.6 sur le Mac et Ubuntu GNU/Linux (bientôt la 10.4, dont les bêta sont superbes) en double-boot avec Windows 7 sur le HP. J’ai toujours tourné entre les trois OS. Pour l’instant, le Mac est celui que j’utilise sur ma machine principale, mais avant c’était Ubuntu et encore avant Windows XP.

Coté applications, Firefox est bien entendu le logiciel que j’utilise le plus, avec Thunderbird (notre client de messagerie). Ils tournent tous deux sur les trois plateformes. Ensuite, c’est un éditeur de texte tout simple, généralement celui qui est livré par défaut avec l’OS. Ce sont les trois applications qui sont ouvertes en permanence. Pour la bureautique, j’utilise OpenOffice.org. C’est disponible pour Mac, Windows et Linux, ça utilise des formats ouverts et c’est suffisamment compatible avec les formats propriétaires. Pour le reste, sous Mac OS X, je n’ai pas trop le choix : iTunes, malgré sa lourdeur et sa complexité, car il m’est imposé par l’iPhone. Pour gérer mes photos, j’utilise iPhoto, dont la simplicité me va bien, même s’il peine à importer les photos de mon Reflex 21 megapixels. Pour gérer ma « todo list », j’utilise Things, un peu comme comme tout le monde sous Mac.

L’unique outil dont vous ne pourriez absolument vous passer, et pourquoi?

Sans aucun doute de Firefox et de ses extensions. Avec Firefox, j’ai accès à tous les services du Cloud (mon blog, mes micro-blogs, mon service de partage de photo, et même un éditeur comme Bespin), et je peux personnaliser mon utilisation d’Internet via les extensions Firefox. Pour peu que Mozilla Weave soit installé, je retrouve mon environnement synchronisé sur toutes mes machines, du PC au téléphone Nokia N900. Bien sûr, ça ne veut pas dire qu’il faut donner toutes ses données personnelles à n’importe qui : idéalement, il faudrait héberger ses données soi-même, comme le permettent Bespin et Weave.

Sur l’iPhone, je suis un fan absolu de Fieldrunners, le seul jeu qui — alors que je fais de l’exercice sur un vélo d’appartement — me donne envie de pédaler plus longtemps pour finir ma partie ! Mais aussi bon soit ce jeu, jamais il ne remplacera mon navigateur ! Par ailleurs, j’espère bien qu’on pourra bientôt faire ce genre de jeu en HTML 5 dans un navigateur moderne… En tout cas, j’y travaille !